A compter sur les doigts

J’aime les dates apprises par cœur malgré moi, les photographies qui figent les éclats et les souvenirs à compter sur les doigts. J’aime regarder en arrière, sur des carnets, des albums, à travers les notes des préludes, les vêtements, les parfums et les lieux.

Lire la suite

Dix hivers après la nuit

Je roulais, plein phares, entre nocturne et symphonie. La sonate au clair de lune emplissait le silence de la nuit. Je me suis mise à compter, sans réfléchir, les années qui me séparaient des poèmes d’un autre temps. Mes yeux s’habituaient à l’obscurité et, le volant d’une main, j’ai murmuré « dix ans ». Je me suis revue à seize, sur les bancs du lycée, entre la scène de théâtre, les pièces de Corneille, de Musset, et les cahiers griffonnés.

Lire la suite